Mais d’où viennent les glaces à l’italienne ?

Nous mangeons tous des glaces, mais que savons-nous réellement sur elles ? L’histoire des glaces est un peu floue et les avis divergent. Une chose est sûre, les prémisses de la glace sont apparus en Asie.

L’apparition de la glace

Les premières traces de glace dans l’histoire remontent à l’Antiquité. Les Asiatiques gelaient des fruits et des liquides sucrés. On remarque aussi que les Romains avaient pour habitude de manger un mélange de miel, de glace pilée et de fruits.

Ce n’est qu’à partir de la Renaissance que la célèbre glace italienne fit son apparition. Elle fut présente lors de nombreux mariages en France, notamment celui de Catherine de Médicis et le Duc d’Orléans. C’est ainsi que les sorbets firent leur apparition en France. A cette époque, les glaces étaient accessibles uniquement à la noblesse.

Aujourd’hui, la glace s’est complètement démocratisée et est disponible à petit prix.

Qu’en est-il de la glace à l’italienne ?

La glace à l’italienne est apparue bien plus tardivement. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, elle ne fut pas inventée par un Italien.

En effet, dans les années 30, un glacier Américain, Tom Carve, remarqua que ses glaces se vendaient beaucoup mieux lorsqu’elles étaient légèrement molles. Il décida alors de mettre au point une recette spéciale. C’est ainsi que la glace soft vue le jour. En 1938, McCullough prétendit lui aussi avoir cette recette. L’histoire ne retiendra que le nom de McCullough.

Enfin, en 1940, la recette fut améliorée en Angleterre dans le but d’obtenir un meilleur foisonnement. Les glaces à l’italienne ont ainsi été créée.

Désormais, grâce à des machines à glaces à l’italienne professionnelles comme ici : http://www.mecafroid.fr/, vous pouvez savourer de délicieuses glaces.

A noter : L’appellation glace à l’italienne ne concerne que la France, les pays anglo-saxons continuent de l’appeler glace soft.

Vous aimerez aussi...